La voix des choses – Catherine Béchard et Sabin Hudon


2005-06, Expositions

du 31 mars au 7 mai 2006

Catherine Béchard et Sabin Hudon sont des artistes de l’installation sonore qui allient sculpture, mécanisation et nouvelles technologies. Leur recherche est inspirée par leur passion commune pour la complexité et les subtilités du son. Leurs installations réveillent les sons de matières et d’objets inertes allant jusqu’à exploiter des objets d’apparence banale.

Dans LA VOIX DES CHOSES, ce sont deux balais-brosses qui frottent un paquet de vieux papiers chiffonnés. De cette apparente banalité naît un environnement sonore qui habite le lieu de diffusion, dont le déclenchement n’est pas uniquement occasionné par la sculpture elle-même mais bien par la présence du spectateur circulant dans l’espace. L’ensemble donne donc une installation sonore interactive, qui évoque une suspension dans le temps, suggérée par le rythme des frottements, qui devient à certains moments d’une grande lenteur. La surdimension des balais nous suggère quant à elle un sentiment de fragilité.

La voix des choses, Catherine Béchard et Sabin Hudon

Catherine Béchard et Sabin Hudon s’intéressent aux phénomènes liés aux sons/bruits générés par des sources acoustiques, à leurs propagations, aux sensations qu’ils procurent ainsi qu’à l’aspect subjectif de la perception auditive. En combinant sculpture, dispositifs électroniques et nouvelle technologie, ils créent des environnements où différents matériaux s’animent et bruitent. En amplifiant et en spatialisant ceux-ci ils nous invitent à entrer dans un monde ou chaque bruit a un ton. Ils proposent des univers qui permettent le plaisir désintéressé d’entendre. Leur travail raconte quelque chose de la matière, du temps qui passe, de la fragilité et de la précarité du souffle que l’on entend. Il s’agit de proposer une expérience physique du dedans et du dehors. Considérer la matière sonore comme quelque chose de palpable, susciter une synesthésie : voir avec nos oreilles, entendre avec nos yeux et se projeter dans un espace-temps entre le silence et le bruit.