Mimesis Trinity – Dominique Sirois


2014-15, Expositions

13/11/14 – 20/12/14

Mimesis Trinity – Dominique Sirois

Mimesis Trinity est une société dont l’activité est autoréférentielle. Le mimétisme et le conformisme sont au cœur de sa philosophie. Mimesis Trinity créée des bulles spéculatives adaptées aux besoins du marché. Sa structure en circuit fermé lui a valu une position de pionnière en finance comportementale. Depuis son origine à l’aube des grands récits consuméristes, le bovarysme a très tôt insufflé les affects qui constituent toujours les fondamentaux de la société : désir, euphorie et anxiété. À ceux-ci s’ajoute la puissance, la démonstration de force d’une cuirasse perpétuellement gonflée par l’anticipation du manque. Mimesis Trinity connaît le supplément. Mimesis Trinity dicte les tendances. Mimesis Trinity offre aux actionnaires des stratégies d’investissement efficientes garantes des crises. Pensez à l’outre-tombe dès maintenant.

M.T.

sirois2 sirois4

Mimesis Trinity est une nouvelle installation de Dominique Sirois prenant la forme d’une société fictive. Avec celle-ci, elle réfléchit à la notion de mimétisme autoréférentiel forgée par l’économiste André Orléan. Dans les marchés financiers sont-ils rationnels? (2004), ce dernier stipule qu’une part de la spéculation en bourse a une structure autoréférentielle où les agents ne cherchent plus à évaluer la valeur d’un titre, mais à anticiper l’opinion majoritaire. Pour l’installation à Action Art Actuel, Sirois travaille le bureau de réception de Mimesis Trinity à la manière d’un décor pour étayer un espace conceptuel. Comme c’est souvent le cas dans sa pratique, Sirois développe son projet dans une approche polysémique. Elle articule le mimétisme autoréférentiel avec deux références. D’une part l’univers de la musculation comme expression de la force brute. D’autre part, en collaboration avec Grégory Chatonsky, elle a constitué un texte généré combinant les écrits d’André Orléan et Madame Bovary de Flaubert. Un curieux texte prononcé par un personnage animé s’en dégage mettant en relief la dimension des affects dans la finance.

Crédits photo: Michel Dubreuil